CLUBIF INTERV IMG EV 2

Franco Gussalli Beretta

Club Italie-France : Votre entreprise, la Fabrique d’Armes Pietro Beretta, a été fondée en 1526 et est la plus ancienne entreprise manufacturière au monde dirigée par la même famille. Pourriez-vous nous raconter comment est née cette grande excellence italienne ?

Franco Gussalli Beretta : L’histoire de Beretta est étroitement liée au territoire sur lequel elle opère, à savoir la Val Trompia, connue sous le nom de “Vallée du Fer” grâce aux mines au nord, à l’énorme disponibilité de bois avec ses forêts, mais surtout à l’activité générée par la rivière Mella qui passe au milieu de la vallée. C’est dans ce contexte que mon ancêtre Bartolomeo a commencé son activité, créant d’excellents produits à tel point qu’il est devenu fournisseur de l’armée la plus importante et la plus puissante de l’époque : celle de la Sérénissime de Venise. Ceci est attesté par le document, que l’on appellerait aujourd’hui facture, en date du 3 octobre 1526, qui attestait la vente de 185 tonneaux d’arquebuse pour 296 ducats. Depuis lors, 15 générations se sont succédées à la tête de l’entreprise : des producteurs de canons de la plus haute qualité de construction aux fabricants de produits d’armes à feu complets. Près de 500 ans au cours desquels Beretta est passée d’une petite entreprise artisanale à une multinationale leader dans son secteur. Un long chemin de développement qui n’a jamais vu disparaître l’essence profonde de cette entreprise, basée sur le respect des personnes et la connaissance pour fournir des produits de la plus haute qualité industrielle et manufacturière.

Club Italie-France : Être historiquement leader dans la production d’armes à feu a forcément son importance. Que signifie en faire partie et quelle signification attribueriez-vous au concept d’« héritage » ?

Franco Gussalli Beretta : La réponse est inhérente au sens même du mot « patrimoine ». Cinq cents ans représentent pour chacun de nous des racines profondes à cultiver avec passion, respect et recherche continue d’amélioration. Tout cela ne peut être réalisé que si, dans nos actions quotidiennes, nous gardons toujours à l’esprit l’attention à l’environnement et au bien-être de notre Vallée, habitée par des personnes qui, jour après jour, apportent leur contribution à l’augmentation de la compétitivité des entreprises. Beretta a appris à s’adapter à un monde en évolution rapide. C’est pourquoi l’entreprise a organisé son modèle de gouvernance afin de répondre de manière rapide et efficace aux demandes et attentes de toutes ses parties prenantes. Pour Fabbrica d’Armi, il existe 92 pays de vente, l’Amérique du Nord représentant près d’un tiers des ventes, suivie par l’Italie et l’Europe. En 2023, nous avons clôturé avec un chiffre d’affaires de près de 317 millions d’euros, en ligne avec l’année précédente. Le secteur civil/sportif couvre environ les deux tiers. D’excellents résultats pour lesquels il convient de remercier les plus de 900 personnes qui mettent chaque jour leurs connaissances au service d’une entreprise toujours meilleure.

Club Italie-France : Si l’on donne à l’histoire ce qu’elle mérite, et c’est pertinent, vous fêterez 500 ans en 2026, quelles ont été les étapes clés de ces 5 siècles historiques ?

Franco Gussalli Beretta : Comme nous l’avons déjà dit, tout a commencé avec Mastro Bartolomeo Beretta au début des années 1500. Ensuite, 14 générations de capitaines d’industrie se sont succédé. Chacun d’entre eux a marqué d’une empreinte indélébile des tournants décisifs dans l’histoire de l’entreprise. Pour faire cet excursus, je commencerais par Giuseppe Antonio Beretta qui, actif vers le milieu du XIXe siècle, a donné une forte impulsion commerciale en entamant le processus d’internationalisation par la recherche de nouveaux marchés, allant personnellement jusqu’à ce qu’il considérât comme l’Orient, la Turquie.

Au début du XXe siècle, son fils Pietro poursuit la transformation de l’entreprise d’artisan à industriel : Fabbrica d’Armi passe de 130 à plus de 1 000 employés en un peu plus de 50 ans. Sous sa direction, des produits innovants voient le jour, même dans le segment des armes de luxe : deux d’entre eux, les pistolets semi-automatiques et les pistolets à grenailles « SO ». Les fils de Pietro, Giuseppe et Carlo, ont ensuite consolidé l’œuvre de leur père en poussant encore plus loin l’internationalisation, en ouvrant également des succursales à l’étranger et en pouvant compter sur une gamme de produits enfin complète. Mon père, Ugo Gussalli Beretta, dans ce contexte florissant, a réussi à faire de Beretta la multinationale que nous connaissons aujourd’hui en faisant le grand saut d’ouvrir une succursale aux États-Unis, faisant d’elle une marque mondialement connue grâce aussi à la fourniture de notre pistolet le plus emblématique à toutes les forces armées américaines : le M9, modèle 92 en Italie.

Aujourd’hui, mon frère Pietro et moi-même, le dernier président de Beretta Holding (fondée en 1996), sommes ici : notre objectif est de guider l’entreprise à travers les défis d’une transition numérique et durable. À nos côtés, mon fils Carlo fait ses premiers pas. Nous regardons l’avenir avec une certitude : les plus belles pages de notre histoire sont encore à écrire.

Club Italie-France : Le groupe Beretta Holding, basé au Luxembourg et dont votre frère Pietro est président, regroupe aujourd’hui 50 entreprises à travers le monde. Parmi ceux-ci, outre la Fabbrica d’Armi P. Beretta, nous rappelons également Benelli, Sako, Swiss-P, Norma, Stoeger, Holland & Holland, Steiner et Burris. Votre holding, créée pour gérer le développement international et le contrôle stratégique du Groupe, poursuit sa croissance externe avec de nouvelles acquisitions, dont la dernière en date est celle du suisse Ruag Ammotec, l’un des plus grands producteurs mondiaux de munitions de petit calibre. Y a-t-il encore des marges de croissance dans un marché très concurrentiel ?

Franco Gussalli Beretta : Un entrepreneur par nature doit être positif et toujours tourné vers les perspectives de croissance ; par conséquent, je confirme qu’avec mon frère nous sommes très concentrés sur la gestion et l’optimisation du Groupe, mais confiants qu’il existe d’autres opportunités de croissance tant en interne et donc avec les marques et la gamme de produits déjà en portefeuille, qu’en externe avec tout nouveau opportunités qui se présentent.

Club Italie-France : Quelle place jouent aujourd’hui les nouvelles technologies comme le numérique et l’intelligence artificielle dans votre groupe ?

Franco Gussalli Beretta : Dans notre famille, depuis des générations, on nous a toujours enseigné que pour être entrepreneur, il faut constamment regarder vers l’avenir, et donc être capable de saisir les opportunités en étant en avance sur son temps ; c’est pourquoi le numérique a pris depuis des décennies un rôle primordial dans chaque stratégie d’entreprise, au point de devenir l’une des pierres angulaires de nos actions quotidiennes. Les investissements économiques en ce sens sont constants et dans divers secteurs. De l’Industrie 4.0 dans le secteur de la production, à l’intelligence artificielle de plus en plus présente dans la vie quotidienne, en passant par les départements de recherche et développement dans lesquels les simulations informatisées et la détection numérique des produits sont une réalité consolidée.

Enfin et surtout, la numérisation est également d’une grande aide dans les activités de vente et de marketing. L’union de tous ces éléments permet à l’entreprise d’optimiser les processus avec pour conséquence une réduction des inefficacités et donc une compétitivité toujours plus grande. Et comme notre modèle organisationnel est centré sur le client, cela nous permet d’améliorer constamment l’offre de produits et de services, en garantissant le meilleur rapport qualité/prix. En 2022, l’Innovation Board a été créé pour soutenir la gouvernance stratégique et la gestion des initiatives d’innovation. Il s’agit d’un organisme consultatif et proactif qui oriente les choix et favorise de nouvelles collaborations grâce à la présence d’une représentation qualifiée de conseillers externes issus du monde académique et entrepreneurial/industriel. Des compétences qui recoupent celles déjà établies par les membres internes de Fabbrica d’Armi.

Club Italia-France : Depuis plusieurs années, les dirigeants politiques européens promeuvent l’idée d’une souveraineté dans le secteur de la défense et d’une moindre dépendance militaire à l’égard des États-Unis. L’Italie, grâce à des entreprises comme la vôtre, dispose d’un avantage important à exploiter. Comment voyez-vous le panorama « défensif » européen ? L’Europe est-elle capable d’exprimer son potentiel et de rivaliser avec des pays comme les États-Unis ou la Chine ?

Franco Gussalli Beretta : Je vous remercie pour ces paroles aimables, mais je voudrais souligner que les acteurs de l’industrie de la défense sont des géants, dans de nombreux cas des entreprises publiques. En tant que groupe, nous ne sommes qu’un acteur sur le créneau du « petit calibre » et de l’équipement du soldat et nous nous concentrons sur la fourniture de solutions de sécurité complètes à nos forces armées et à notre police pour la défense de nos territoires et pour une plus grande sécurité intérieure.

Club Italie-France : Le groupe dirigé par votre famille est très connu en France. Quelle est l’importance du marché français ?

Franco Gussalli Beretta : Nous sommes une entreprise multinationale et chaque pays a sa propre importance stratégique. En partant de l’horizon du contexte de la Holding, nous pouvons dire que la France représente le deuxième marché d’Europe avec ses quelque 70 millions de chiffre d’affaires et un emploi direct d’environ 140 personnes, réparties entre les différentes sociétés du Groupe basées sur le territoire transalpin.

En ce qui concerne les produits et les services de Fabbrica d’Armi, ils sont très appréciés au-delà des Alpes, car il existe un large éventail de chasseurs et de tireurs sportifs qui reconnaissent en Beretta le summum de la tradition associée à l’innovation. Ces dernières années, afin d’être toujours plus proches de nos admirateurs, nous avons associé la marque Beretta aux entreprises françaises traditionnelles Chapuis et Manhurin, qui conservent leur identité avec une conception et une production locale à St-Bonnet-le-Château. En outre, depuis des années, nous avons une présence directe à Paris avec notre galerie, grâce à laquelle nous offrons le nec plus ultra de l’expérience Beretta et de la sélection PB : notre gamme de luxe.

Nous nous engageons quotidiennement à couvrir les besoins de ce marché grâce à une attention de plus en plus méticuleuse et ponctuelle à l’égard des clients et à la glocalisation. Cette année, vous êtes le pays hôte des Jeux olympiques, auxquels Beretta participe depuis 1956 : nous espérons que Paris nous apportera un nouveau record de médailles.

Club Italie-France : Quelle vision avez-vous pour votre groupe dans les années à venir ? Y a-t-il encore des défis que vous souhaiteriez relever ?

Franco Gussalli Beretta : Nous vivons dans une époque en constante évolution, à la fois en raison de changements soudains et spectaculaire et d’évolutions technologiques disruptifs. Par conséquent, comme mentionné précédemment, en tant qu’entrepreneurs, nous devons regarder l’avenir avec optimisme, en essayant de nous adapter à la nouvelle réalité et donc de nouveaux équilibres. Mais, en même temps, savoir saisir le grand défi de l’évolution technologique qui s’est déjà avérée offrir de grandes opportunités dans tous les domaines dans lesquels nous opérons et qui, j’en suis sûr, en offrira de nouvelles. Donc, comme j’aime le dire habituellement et comme notre père nous l’a appris, essayons de garder notre entreprise contemporaine.

Traduction : Chloé Payer

REPRODUCTION RÉSERVÉE ©

Interviews du

13 Mai

Informations

président de Fabbrica d'Armi Pietro Beretta S.p.A.
président de Fabbrica d'Armi Pietro Beretta S.p.A. Avec son frère Pietro, il représente la 15ème génération de la famille. Né en 1964, il est diplômé en sciences politiques et a étudié au Lycée scientifique. Il a effectué son service militaire dans les Carabiniers. Depuis 1997, il est PDG de Fabbrica d'Armi Pietro Beretta S.p.A., dont il assume également la présidence en 2015. Franco Gussalli Beretta occupe actuellement le poste de vice-président de Beretta Holding S.A et de la succursale américaine Beretta USA. Il a aussi un rôle actif au sein de la société finlandaise Sako O.Y., leader dans la production de fusils. Depuis 2022, suite à l'acquisition du groupe Ammotec, Gussalli Beretta est également Président & CEO de Norma Precision USA et RWS, sociétés spécialisées dans la production de munitions pour armes légères. Il a visité plus de 90 pays à travers le monde, mais ses racines sont toujours à Brescia, la ville où il vit et à laquelle il aime consacrer son temps et son énergie. Depuis 2021, il occupe le poste de président de Confindustria Brescia et de 2018 à 2021, son amour et sa passion pour les moteurs l'ont conduit à la présidence de Mille Miglia S.r.l., la société interne de l'Automobile Club Brescia qui organise la course du meme nom et autres événements automobiles.
Edoardo Secchi - Presidente Club Italie-France
Interview réalisée par
Edoardo Secchi