Le chiffre d’affaires global des 19 plus grands détaillants est en croissance et représente 97% du marché italien de la grande distribution alimentaire: en 2017, le chiffre d’affaires a atteint 83 milliards d’euros (+ 4,4% par rapport à 2016), le meilleur résultat à partir de 2014.

Cependant, l’analyse des chiffres désagrégés montre que Conad, le deuxième groupe du marché italien des GDO avec un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros en 2017, confirme que ses performances sont bien supérieures à celles du premier groupe, Coop (14,8 milliards), avec une croissance annuelle moyenne sur cinq ans, 3,1% (5,3% en 2017), à la différence du concurrent direct qui a enregistré au cours de la même période une augmentation moyenne du chiffre d’affaires de 0,7% (+3,4% en 2017).

Le rendement du capital investi (Roi) prévoit également que Conad atteindra 7,9%, soit une valeur supérieure à celle de 2016 (7,6%) et de la période 2013-2015 (7,4%). Le résultat dépasse largement la moyenne du Roi de l’ensemble du secteur Gdo, qui a clôturé l’année 2017 à 4,8%, contre 5,2% en 2016. Par ailleurs, Coop a enregistré une forte baisse, tombant à 0,6%, après 1,7% en 2016 et une moyenne de 2,7% en 2013-2015. Esselunga détient le record de bénéfices nets cumulés sur la période 2013-2017: avec 1 245 millions d’euros, Conad avec 872 millions d’euros, Eurospin avec 817 millions d’euros, Selex avec 618 millions d’euros et Lidl avec 398 millions d’euros. Par contre Carrefour a enregistré une baisse de 663 millions d’euros et Auchan -874 millions d’euros.

Dans le détail des ventes des opérateurs individuels en 2017, les augmentations les plus importantes ont concerné le groupe Crai (+ 14,2%), la chaîne de discount Eurospin (+ 11,1%), le Végé (+ 9,8%) chaîne de rabais Lillo-MD (+ 8,8%) qui a précédé l’allemand Lidl (+ 8,5%). Agorà (+ 7,5%), Despar (+ 6,9%) et Conad (+ 5,3%) ont dépassé le seuil de croissance de 5%. Si l’on considère la période la plus longue de 2013 à 2017, le taux de croissance annuel moyen le plus élevé est celui de Lillo-MD (+ 15,6%) qui précède Crai (+ 9,8%, Lidl (+ 9,2%), Végé (+8 %) et Eurospin (+ 7,7%).

En élargissant l’analyse au contexte international, le rapport Mediobanca indique que les dix-huit principaux groupes internationaux ont terminé l’année 2017 avec un chiffre d’affaires de 1 258 milliards d’euros, en hausse de 3,3% par rapport à 2016. Le groupe WalMart est de loin le plus important avec un chiffre d’affaires de 413,4 milliards d’euros en 2017, légèrement supérieur au PIB de l’Autriche, devant son compatriote Kroger (102,3 milliards), le français Carrefour (78,9 milliards), le Britannique Tesco (64,8 milliards) et le Néerlandais Ahold Delhaize (62,9 milliards).

Le plus grand opérateur du GDO italien, Coop, avec 14,8 milliards d’euros, est largement en retard par rapport au contexte international compte tenu du fait que le dernier opérateur étranger considéré, l’Espagnol Mercadona, a enregistré en 2017 un chiffre d’affaires net de 21 milliards d’euros. Enfin, en regroupant dans un seul classement les groupes nationaux et internationaux par ROI, un véritable tête-à-queue émerge. Parmi les 11 premières positions, 7 sociétés sont “italiennes”: Eurospin domine la scène avec la première position (23%), devant Woolworth (20,7%), Publix Super Markets (20,5%), Target (18,6%) et WalMart (15,8%). La cinquième position des autres discounters Lillo-MD est excellente, avec 18,6%, de Lidl Italia au sixième (16,9%) et, de la huitième à la onzième place, des groupes Agorà (12,5%), Végé et Crai (11,7%) et C3 (11%).

EDOARDO SECCHI

Entrepreneur, investisseur, conseilleur, professeur, éditeur, auteur, conférencier. Président fondateur d’Italie-France Groupe,  Club Italie-France, Magazine Italie-France, Evowell, Saint Honoré, Bioitalie.