Commerce extérieur italien en 2014 : La France est le premier marché en Europe


Malgré la crise du marché interne et la perte de croissance, les petites entreprises développent le “Made in Italy” à l’étranger. On observe une croissance de +3,3% en 2014. La France représente le premier marché d’exportation des PME italiennes en Europe.

En 2014, l’export italien a obtenu d’excellents résultats. Ce sont, comme toujours, les 243.218 PME à augmenter cette croissance. De janvier à septembre 2014, l’exportation italienne a connu une croissance de 3,3% (ce qui vaut à 2,4 milliards en plus) par rapport à la même période de l’année 2013. La valeur générale avait atteint 75,4 milliards d’euro. L’industrie italienne enregistre elle aussi une légère amélioration de 1,7%. L’Italie est à la 4ème place des pays au monde avec un surplus commercial supérieur à 100 milliards de dollars (sauf le secteur de l’énergie) derrière l’Allemagne, la Chine et La Corée du Sud.

Les secteurs qui ont enregistré la meilleure valeur dans l’exportation ont été :

  • Bois et production: +4,8%
  • Articles en cuire: +4,4%
  • Vestimentaire: 4,1%
  • Alimentaire: +3,2%

Les régions qui ont enregistré une majeure croissance sur l’export ont été :

  1. Valle D’Aosta : +24,4%
  2. Pouilles : +9,6%
  3. Sicile : +8,7%
  4. Trentin-Haut-Adige: +7,9%
  5. Piemont : +5,5%
  6. Vénétie : +4,4%
  7. Frioul-Vénétie Julienne : +4%
  8. Lombardie : +3,6%

La France est le 1er marché européen des entreprises italiennes

La France représente le 1er marché absolu d’exportation des PME italiennes en Europe, avec 9,6 milliards d’excédent commercial (janvier-octobre 2014), suivie de l’Allemagne avec 8,8 milliards et le Royaume-Uni avec 4,6 milliards d’euro.

Les 28 états européens représentent 54,9% des exportations italiennes. Par rapport à 2013, l’export 2014 a augmenté en:

  • Espagne : +7,2%
  • Pologne : +6,3%
  • Pays-Bas : +5,3%
  • Allemagne : +4,1%
  • Suisse : +4%
  • Royaume-Uni : +3,8%

Hors Europe, les meilleures performances de l’exportation des PME italiennes ont été enregistrées dans les pays de L’Asie orientale (+9%) et aux Etats-Unis (+6,9%). La Russie est un cas à part puisqu’elle enregistre un signe négatif (-10,4%) à cause de la crise entre la Russie et l’Ukraine et les sanctions consécutives contre Moscou qui ont eu comme effet la réduction drastique des exportations.

Sources : Istat, Confartigianato

Edoardo Secchi